Vous êtes ici

Bulletin du RESPE n° 1

Edito : Objectifs et enjeux du réseau

Des structures de surveillance des maladies infectieuses équines ont été créées ces 15 dernières années dans un certain nombre de pays (Angleterre, Suisse, États-Unis). Ces réseaux se sont orientés de façon prépondérante vers les maladies infectieuses avec parfois une restriction à un syndrome particulier (Ex : réseau sur les encéphalites aux États-Unis). Lors de réunions de concertation, les professionnels français de la filière cheval (éleveurs, entraîneurs, vétérinaires, laboratoires...), ont exprimé un fort fort besoin d'informations actualisées sur la fréquence, la localisation et la diffusion des maladies infectieuses majeures ainsi que sur certaines pathologies non infectieuses. Ce souhait était d'autant plus justifié que les transports fréquents, parfois sur de longues distances des chevaux de compétitions (sport, courses) favorisent la diffusion d'un certain nombre de maladies et que l'ensemble de la filière doit connaître pour essayer de les maîtriser.

La commission Laboratoire-Épidémiologie de l'Association des Vétérinaires Équins Français a donc proposé la création d'un réseau français de surveillance des pathologies équines avec les missions suivantes :
- estimer l'incidence d'un certain nombre de pathologies équines au sein de clientèles équines variées
- attirer l'attention des éleveurs et des praticiens sur le développement d'épizooties (ex : grippe équine)
- déceler précocement l'apparition de maladies exotiques (ex : encéphalites) ou de nouvelles maladies