Vous êtes ici

Bulletin du RESPE n° 10

Edito : Des nouvelles recrues au RESPE !

Stéphan ZIENTARA (1)

Le réseau ANI (Affection Neurologique d’origine Infectieuse) du RESPE a définitivement pris son envol ainsi que le confirment les nombreux contacts que les différents animateurs dudit réseau ont eu ces dernières semaines avec des confrères confrontés à des cas neurologiques.

L’épisode de forme nerveuse à EHV-1 qui a été rapporté cet été en Normandie illustre l’intérêt d’un tel réseau ainsi que la richesse que les collaborations entre praticiens, laboratoires, épidémiologistes... sont susceptibles d’engendrer.

L’été fut chaud (!) y compris sur le plan de l’infection à virus West Nile. Un cas fut rapporté en août chez un patient américain qui avait auparavant séjourné en Floride et aux Bahamas (où il s’est vraisemblablement infecté). Un cas d’encéphalite à West Nile a été confirmé en septembre chez un habitant du Var. D'autres cas humains d'infection par le West Nile ont été révélés lors d'une enquête rétrospective auprès des hôpitaux de la région.

A l’heure actuelle, trois cas de chevaux du même département atteints de méningo-encéphalite depuis septembre 2003 ont été confirmés. Le virus West Nile a donc circulé au cours de l’été 2003 dans le département du Var alors qu’aucun cas n’a été déclaré cette année en Camargue. L’infection à virus West Nile s’avère toujours très active à la fois dans des régions du monde nouvellement infectées et dans d’autres infectées depuis longtemps comme l’indiquent les données publiées dans ce numéro du bulletin.

La rédaction des fiches techniques qui viendront alimenter le site web du RESPE se poursuit activement. La consultation du site augmente de semaine en semaine. Bref, tout ceci est de bon augure !!

Une enquête de terrain est programmée par l’équipe d’épidémiologie de Dozulé afin de déterminer d’éventuels facteurs de risque et de permettre ainsi de disposer d’outils de gestion dans l’hypothèse de réapparition de cas de myoglobinurie atypique cet automne.

Alors que le RESPE prépare activement sa participation au congrès de l’AVEF à Montpellier, nous vous invitons à nous rejoindre le vendredi à 18h15 dans la salle Antigone afin de nous faire part de vos remarques et d’alimenter de façon la plus efficace la dynamique de fonctionnement du réseau.

Enfin la diffusion du précédent bulletin à tous les vétérinaires de l’AVEF à permis un « recrutement » de nouveaux confrères comme vétérinaires sentinelles dont le nombre maintenant se conforte (95) ainsi que l’étendue nationale (53 départements) de surveillance. Merci et bienvenue.

(1) Afssa