Vous êtes ici

Vaccination contre la rhinopneumonie - communiqué IFCE

VACCINATION CONTRE LA RHINOPNEUMONIE

La fourniture des vaccins habituels contre la rhinopneumonie est en rupture à la fois pour Pneumequine de MERIAL et pour Equip EHV1-4 de ZOETIS.
Le laboratoire MERIAL a obtenu une  Autorisation d’Importation pour le BIOEQUIN H, vaccin inactivé efficace contre les herpèsvirus équin de type 1, en quantité suffisante pour permettre le respect des protocoles imposés aux reproducteurs.

Le RESPE recommande la vaccination de tous les chevaux, même s'ils ne sont pas reproducteurs.

Concernant la monte 2017, la vaccination contre la rhinopneumonie sera à nouveau contrôlée par l’Ifce avant l’attribution des carnets de monte dans les races qui l’exigent et pour les juments de races PS et AQPS. La vaccination sera également contrôlée par Le Trot pour les juments de race TF. Le protocole vaccinal du BIOEQUIN H  est le suivant :
- Chevaux à partir de 6 mois d’âge :

Primo-vaccination : 2 injections à 1 mois d’intervalle puis rappel à 6 mois puis rappels annuels.

- Poulinières :
Primo-vaccination : 2 injections à 1 mois d'intervalle, troisième injection 6 mois plus tard.
Rappels : 6 mois à un an au maximum après la dernière injection, à effectuer au début de la deuxième moitié de la gestation.
alternative : une dose de vaccin est administrée aux juments gestantes dans le 2ème mois après insémination et ensuite au 5ème ou 6ème mois et 9ème mois de gestation.
-    Il est recommandé de pratiquer la primo-vaccination avant la première saillie.
-    Ne pas vacciner les femelles reproductrices dans la semaine précédant ou dans les 21 jours suivant la saillie


Remarques pour tous les cas de figure (chevaux reproducteurs ou non) :

- Les chevaux en retard de vaccination, du fait de la rupture en 2015 et 2016, devront reprendre une primo-vaccination si un retard de plus de 15 jours est présent.

- Le rappel tous les 6 mois est fortement conseillé en France où le virus circule très largement avec des conséquences importantes sur les performances des jeunes chevaux dans les formes respiratoires, des avortements fréquents dans la forme abortive et des formes nerveuses pouvant être mortelles.

- Pour une prévention efficace d’un cheptel équin, 80% des effectifs doivent être vaccinés régulièrement.

Le communiqué de l'IFCE à ce sujet est visible en suivant ce lien (dans l'onglet "suivi sanitaire").