Vous êtes ici

Sous-réseau Syndrome "Piro-Like" : bilan du mois d'avril 2017

Au mois d’avril, le sous-réseau Syndrome « Piro-Like » a enregistré 38 déclarations, soit 38 équidés suspects présentant de l’hyperthermie associée à l’un des signes cliniques non spécifiques (cf. protocole de déclaration sur le site internet du RESPE).

Ces 38 équidés sont répartis dans 38 foyers distincts dans les départements suivants : 1 foyer dans l’Aisne (02), 2 foyers en Aveyron (12), 2 foyers dans le Calvados (14), 1 foyer en Charente-Maritime (17), 3 foyers dans la Drôme (26), 1 foyer en Gaute-Garonne (31), 1 foyer dans le Gers (32), 3 foyers en Gironde (33), 1 foyer dans l’Hérault (34), 1 foyer dans le Loir-et-Cher (41), 1 foyer dans la Loire (42), 2 foyers en Loire-Atlantique (44), 1 foyer dans la Marne (51), 1 foyer en Meurthe-et-Moselle (54),  1 foyer dans le Morbihan (56), 1 foyer en Moselle (57), 1 foyer dans le Pas-de-Calais (62), 1 foyer dans le Puy-de-Dôme (63), 1 foyer dans les Hautes-Pyrénées (65), 3 foyers dans les Pyrénées-Orientales (66), 1 foyer dans le Bas-Rhin (67), 3 foyers en Saône-et-Loire (71), 1 foyer en Seine-Maritime (76), 1 foyer dans les Deux-Sèvres (79), 1 foyer dans le Tarn (81), 1 foyer en Vendée (85) et 1 foyer en Haute-Vienne (87).

Parmi ces 38 cas déclarés, le laboratoire a obtenu les résultats d’analyses suivants :
- aucun cas d’Anémie Infectieuse des Equidés diagnostiqué ;
- 5 cas de piroplasmose à Theileria equi soit 13% des cas déclarés (1 cas dans la Drôme, 1 cas en Gironde, 1 cas en Meurthe-et-Moselle, 1 cas dans les Pyrénées-Orientales, 1 cas en Saône-et-Loire) ;
- 12 cas de piroplasmose à Babesia caballi soit 32% des cas déclarés (1 cas dans en Aveyron, 1 cas dans le Calvados, 1 cas en Charente, 2 cas dans la Drôme, 1 cas en Gironde, 1 cas dans la Loire, 1 cas en Loire-Atlantique, 1 cas dans la Meuse, 1 cas en Saône-et-Loire, 1 cas dans les Deux-Sèvres, 1 cas en Haute-Vienne)
- 4 cas de co-infection à Babesia caballi et Theileria equi soit 11% des cas déclarés (1 cas dans le Puy-de-Dôme, 1 cas dans les Pyrénées-Orientales, 1 cas en Loire-Atlantique, 1 cas en Saône-et-Loire) ;
- 1 cas d'anaplasmose soit 3% des cas déclarés (en Gironde) ;
- 12 cas négatifs pour les 4 pathogènes recherchés soit 32% des cas déclarés.
- 4 suspicions sans analyses de laboratoire.
 



Downloads