FAQ

C’est quoi ? A quoi ça sert ? Ca veut dire quoi ? Vous vous posez des questions ? Le RESPE y répond.
La FAQ est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

Les 5 questions les plus récentes

résultats correspondants à votre recherche

du plus récent au plus ancien

+- Peut-on partir en concours dans un département où un ou plusieurs cas d'une maladie contagieuses (HVE, grippe, gourme) est déclaré ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. L’important est de mesurer ce risque et de s’y adapter. Il n’est donc pas nécessaire d’annuler votre participation au concours si par exemple, l’alerte ne concerne qu’un seul cas dans un seul endroit (foyer). Il est cependant recommander de prendre un certain nombre de mesures de précaution que vous trouverez dans ce document.

+- J’ai une randonnée prévue dans un secteur où une alerte de maladie respiratoire (grippe, herpès virus…) a été émise, que dois-je faire ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. L’important est de mesurer ce risque et de s’y adapter. Il n’est donc pas nécessaire d’annuler la randonnée si par exemple, l’alerte ne concerne qu’un seul cas dans un seul endroit (foyer). Il est cependant recommander de prendre un certain nombre de mesures de précaution que vous trouverez dans ce document ainsi que :
- s'assurer de la bonne santé des chevaux qui vont participer à votre randonnée ;
- s'assurer qu’aucun cheval provenant d’un foyer avéré ne se rendra sur les lieux du rassemblement ;
- s'assurer que le ou les lieux pour les étapes n'ont pas d'animaux malades présents sur site et ont prévu un lieu dédié pour les chevaux de la randonnée, à l’écart des chevaux du site, que s’il s’agit de boxes, ceux ci seront nettoyés et désinfectées avant et après votre séjour ;
- faire en sorte qu'il y ait des points d'eau à disposition afin que les cavaliers puissent s’approvisionner en eau individuellement ; proscrire au maximum les abreuvoirs communs ;
- éviter tout contact avec les chevaux extérieurs à la randonnée (contact physique mais aussi avec le matériel…) ;
- communiquer largement en particulier auprès des enfants, sur le respect de pratiques préventives pour limiter le contact direct et indirect entre chevaux, notamment via les mains, le matériel, les bottes…

+- En période de crise ou lorsqu'il y a plusieurs alertes dans mon secteur, faut-il participer aux concours ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. Les rassemblements sont effectivement des situations à risque du fait de la promiscuité entre les chevaux et notamment en période de forte circulation d'une maladie contagieuse.
Lorsque le risque sanitaire est élevé , le plus prudent pour les cavaliers qui souhaitent protéger leurs chevaux est d'éviter de participer à des rassemblements. Cependant, si la participation doit être maintenue, il convient d'appliquer les mesures de précaution que vous trouverez dans ce document.

+- Un foyer de gourme est déclaré dans mon écurie. Que dois-je faire ?

Afin d'avoir un maximum de réponses concernant les mesures à prendre en cas de confirmation d'un cheval atteint d’une maladie contagieuse, vous pouvez consulter les fiches techniques suivantes :
- les mesures à prendre,
- la gestion des soins dans une structure avec un ou plusieurs équidés malades.
Si ces informations ne répondent pas à toutes vos questions, l'équipe du RESPE se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

+- Sur la carte VigiRESPE, pourquoi mon département est en rouge pour la rhinopneumonie et que visiblement il n’y a pas de cas déclaré ?

VigiRESPE référence les alertes diffusées par le RESPE (cas confirmés de maladie), les déclarations des Vétérinaires Sentinelles ainsi que les signalements VigiRESPE et ce pour tous les syndromes et toutes les maladies sur les 21 derniers jours. Ces 3 types d’informations n’ont pas la même importance en termes de niveaux de risque. Une alerte par exemple place d’emblée un département en rouge, alors qu’un seul signalement VigiRESPE ne suffit pas.
Par contre, si de nombreux signalements VigiRESPE sont faits pour une zone géographique donnée, le niveau de risque monte et le département peut passer en rouge, alors qu’il n’y a pas d’alerte liée à un résultat d'analyse positif en laboratoire.
Cependant, si un département devient rouge sans alerte associée, cela signifie pour le RESPE que la zone est à surveiller de près et déclenche une enquête auprès des Vétérinaires Sentinelles locaux.

+- Peut-on partir en concours dans un département où un ou plusieurs cas d'une maladie contagieuses (HVE, grippe, gourme) est déclaré ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. L’important est de mesurer ce risque et de s’y adapter. Il n’est donc pas nécessaire d’annuler votre participation au concours si par exemple, l’alerte ne concerne qu’un seul cas dans un seul endroit (foyer). Il est cependant recommander de prendre un certain nombre de mesures de précaution que vous trouverez dans ce document.

+- J’ai une randonnée prévue dans un secteur où une alerte de maladie respiratoire (grippe, herpès virus…) a été émise, que dois-je faire ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. L’important est de mesurer ce risque et de s’y adapter. Il n’est donc pas nécessaire d’annuler la randonnée si par exemple, l’alerte ne concerne qu’un seul cas dans un seul endroit (foyer). Il est cependant recommander de prendre un certain nombre de mesures de précaution que vous trouverez dans ce document ainsi que :
- s'assurer de la bonne santé des chevaux qui vont participer à votre randonnée ;
- s'assurer qu’aucun cheval provenant d’un foyer avéré ne se rendra sur les lieux du rassemblement ;
- s'assurer que le ou les lieux pour les étapes n'ont pas d'animaux malades présents sur site et ont prévu un lieu dédié pour les chevaux de la randonnée, à l’écart des chevaux du site, que s’il s’agit de boxes, ceux ci seront nettoyés et désinfectées avant et après votre séjour ;
- faire en sorte qu'il y ait des points d'eau à disposition afin que les cavaliers puissent s’approvisionner en eau individuellement ; proscrire au maximum les abreuvoirs communs ;
- éviter tout contact avec les chevaux extérieurs à la randonnée (contact physique mais aussi avec le matériel…) ;
- communiquer largement en particulier auprès des enfants, sur le respect de pratiques préventives pour limiter le contact direct et indirect entre chevaux, notamment via les mains, le matériel, les bottes…

+- En période de crise ou lorsqu'il y a plusieurs alertes dans mon secteur, faut-il participer aux concours ?

Le risque zéro n'existe pas, que ce soit en période de crise sanitaire ou non. Les rassemblements sont effectivement des situations à risque du fait de la promiscuité entre les chevaux et notamment en période de forte circulation d'une maladie contagieuse.
Lorsque le risque sanitaire est élevé , le plus prudent pour les cavaliers qui souhaitent protéger leurs chevaux est d'éviter de participer à des rassemblements. Cependant, si la participation doit être maintenue, il convient d'appliquer les mesures de précaution que vous trouverez dans ce document.

+- Un foyer de gourme est déclaré dans mon écurie. Que dois-je faire ?

Afin d'avoir un maximum de réponses concernant les mesures à prendre en cas de confirmation d'un cheval atteint d’une maladie contagieuse, vous pouvez consulter les fiches techniques suivantes :
- les mesures à prendre,
- la gestion des soins dans une structure avec un ou plusieurs équidés malades.
Si ces informations ne répondent pas à toutes vos questions, l'équipe du RESPE se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

+- Sur la carte VigiRESPE, pourquoi mon département est en rouge pour la rhinopneumonie et que visiblement il n’y a pas de cas déclaré ?

VigiRESPE référence les alertes diffusées par le RESPE (cas confirmés de maladie), les déclarations des Vétérinaires Sentinelles ainsi que les signalements VigiRESPE et ce pour tous les syndromes et toutes les maladies sur les 21 derniers jours. Ces 3 types d’informations n’ont pas la même importance en termes de niveaux de risque. Une alerte par exemple place d’emblée un département en rouge, alors qu’un seul signalement VigiRESPE ne suffit pas.
Par contre, si de nombreux signalements VigiRESPE sont faits pour une zone géographique donnée, le niveau de risque monte et le département peut passer en rouge, alors qu’il n’y a pas d’alerte liée à un résultat d'analyse positif en laboratoire.
Cependant, si un département devient rouge sans alerte associée, cela signifie pour le RESPE que la zone est à surveiller de près et déclenche une enquête auprès des Vétérinaires Sentinelles locaux.