Grippe équine – Dakar, Diourbel – Sénégal – 02/04/2019

La surveillance des maladies provoquant un Syndrome Respiratoire est la première à avoir été mise en place par le RESPE en 1999. Elle ciblait uniquement les principales maladies respiratoires virales (grippe, rhinopneumonie). En 2006, la surveillance d’une maladie bactérienne, la gourme, a été ajoutée à cette surveillance, et depuis 2016, le suivi de plusieurs maladies virales moins sévères, mais contagieuses (rhinoviroses par exemple) a été mise en place.

Informations relevées

en rapport avec l'alerte
Maladie Grippe équine
Date de confirmation 02/04/2019
Diagnostic (laboratoire) PCR
Race Origine inconnue; Ane
Date d'apparition des symptômes 26/03/2019
Mesure(s) de contrôle Quarantaine, désinfection de(s) établissement(s) infecté(s), vaccination, aucun traitement des animaux atteints, restriction des déplacements à l'intérieur du pays, zonage
Remarques Dnas une zone comptant environ 130000 équidés, 3651 cas recensés chez des chevaux et des ânes. Les mouvements d'âne en divagation jouent un rôle dans la propagation de la maladie ainsi que les regroupements au niveau des marchés hebdomadaires et des points d'abreuvement. La grippe équine est survenue à la suite de forts vents accompagnés de poussière.
Source Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE)

Partager l'information, c'est aussi se protéger. Ne gardez plus le silence, déclarez !