Reproduction : un suivi global RESPE, ANSES, IFCE

Depuis 2018, le RESPE surveille les maladies et évènements sanitaires en lien avec la reproduction des équidés pouvant avoir des répercussions sur la saison de monte.

Cette surveillance comprend la surveillance de l’exanthème coïtal (herpèsvirose équin de type 3 – HVE3), des métrites cliniques et la diffusion régulière d’informations relatives au suivi sanitaire officiel de la monte. Ce sous-réseau est complémentaire de la surveillance réglementaire effectuée par l’ANSES et de la surveillance spécifique des reproducteurs de certaines races supervisée par l’IFCE. 

Pour améliorer sa visibilité pour l’ensemble des acteurs de la filière équine, le pilotage (ou suivi) de ce sous-réseau est regroupé dans un réseau de surveillance plus large relatif aux maladies de l’élevage (avec la surveillance des avortements, des maladies du poulain et des anomalies génétiques) et assuré par un groupe d’experts dans ces différents domaines.

A noter : dans le cadre du protocole de surveillance des maladies liées à la reproduction, le RESPE propose une prise en charge des frais d’analyse de 50%.

Retrouvez ici toutes les informations sur les maladies liées à la reproduction.